Comment bien entretenir un engin à deux roues ?

Entretenir son 2 roues est essentiel pour toute personne qui aime rouler avec des motos, scooters ou autres. Ces engins à deux roues sont des moyens de transport pratiques, écologiques et économiques. Toutefois, pour en profiter sur la durée, il faut qu’ils restent en bon état et qu’ils assurent une conduite confortable et sécurisée. Pour cela, il faut les entretenir régulièrement. Quels sont les conseils à suivre pour bien entretenir son deux roues ? Comment faut-il faire pour garder un tel engin en bon état ? 

Connaître les bases de l’entretien

Entretenir son 2 roues signifie en réalité vérifier et ajuster les différents accessoires qui composent l’engin. C'est d’ailleurs en ce sens que cet article source met l’importance sur les différents éléments à prendre en compte. Il s’agit entre autres de la pression des pneus, du niveau d’huile et du nettoyage proprement dit. 

La pression des pneus 

Pour contrôler la pression des pneus, la marque et le type d’engin sont réellement utiles. En fait, elle doit être adaptée au type de véhicule, au poids du conducteur et aux conditions de conduite. 

Une pression trop basse ou trop élevée peut entraîner une usure prématurée des pneus, une perte d’adhérence et une surconsommation de carburant. Il est donc recommandé de vérifier la pression des pneus au moins une fois par mois, à froid, et de la corriger si nécessaire.

Le niveau d’huile 

En règle générale, l’huile permet de lubrifier le moteur et d’éviter la surchauffe. Ainsi, un niveau d’huile trop bas ou trop haut peut endommager le moteur et réduire ses performances. 

Il est donc conseillé de vérifier le niveau d’huile tous les 1 000 km ou tous les mois, selon le premier terme échu, et de faire l’appoint si besoin. Pour la petite astuce, il faut utiliser une huile adaptée au type de moteur et respecter les intervalles de vidange indiqués par le constructeur.

Le nettoyage 

Un nettoyage en profondeur réussi permet d’éliminer la saleté, la poussière et les insectes qui peuvent s’accumuler sur le véhicule et nuire à son esthétique et à son fonctionnement. Il est préférable de nettoyer un engin à 2 roues à l’eau tiède avec un savon doux. 

En d’autres mots, il faut éviter les produits abrasifs ou corrosifs. Ensuite, il faut penser à sécher le véhicule avec un chiffon doux et appliquer un produit lustrant sur la carrosserie et un produit antirouille sur les parties métalliques. Il faut également nettoyer les parties vitrées avec un produit spécifique et les essuyer avec un chiffon propre.

Maîtriser la mécanique de l’engin

Entretenir son engin à 2 roues consiste aussi à remplacer ou à réparer les pièces qui s’usent ou qui se détériorent avec le temps. 

Les plaquettes de frein 

Dans ce contexte précis, les plaquettes de frein viennent en première position. Elles permettent de ralentir ou de stopper le véhicule en exerçant une pression sur les disques de frein. 

Ce type de pièce doit être changées lorsque leur épaisseur est inférieure à 2 mm ou lorsque le témoin d’usure s’allume. Il faut surtout utiliser des plaquettes de frein adaptées au modèle du véhicule et les remplacer par paire, en respectant le sens de montage. Il faut également vérifier le niveau du liquide de frein et le renouveler si nécessaire.

La vidange d’huile

Elle permet, quant à elle, de renouveler l’huile du moteur et de prolonger sa durée de vie. Elle doit être effectuée selon la fréquence et le kilométrage indiqués par le constructeur, généralement tous les 5 000 km ou tous les ans. 

L'astuce ici est d'utiliser une huile adaptée au type de moteur et respecter la quantité recommandée. Il faut également changer le filtre à huile à chaque vidange, pour éviter que des impuretés ne se déposent dans le moteur.

L’entretien correct du carburateur

Cette pièce permet de régler le mélange air-carburant qui alimente le moteur et d’optimiser ses performances. Il doit être effectué selon les indications du constructeur, généralement tous les 10 000 km ou tous les deux ans. 

L'astuce ici est de nettoyer le carburateur avec un produit spécifique et vérifier l’état des gicleurs, des aiguilles et des membranes. Il faut également régler le ralenti et la richesse du mélange, en utilisant un tournevis ou une clé.

Chercher des astuces pour économiser de l’argent

L’entretien d’un engin à deux roues peut représenter un coût important, surtout si cela doit se faire chez un professionnel. Toutefois, il existe des astuces pour réduire ces dépenses et réaliser des économies. Pour commencer, il faut penser à effectuer certaines réparations par soi-même. 

Dans la pratique, il est possible de changer les plaquettes de frein, la vidange d’huile ou l’entretien du carburateur sans avoir besoin de compétences particulières. Il suffit pour cela de se procurer les pièces et les outils nécessaires, et de suivre les instructions du manuel d’entretien ou d’une vidéo en ligne. 

Cela permet d’économiser le coût de la main-d’œuvre et de gagner du temps. Comparer les prix des pièces et des services est aussi une bonne astuce pour faire baisser le budget. Il est conseillé de faire jouer la concurrence et de comparer les offres des différents fournisseurs de pièces et de services. 

Il est courant de trouver des pièces de qualité à des prix avantageux sur internet ou chez des revendeurs spécialisés. Il est également possible de bénéficier de promotions ou de réductions chez certains garagistes ou concessionnaires, en fonction de la saison ou de la fidélité du client.

Penser à la sécurité de l’engin

L’entretien d’un engin à 2 roues n’est pas seulement une question d’économie, mais aussi de sécurité. Il faut veiller à ce que le véhicule soit toujours en bon état de marche et qu’il respecte les normes en vigueur. Pour arriver à ce résultat, il convient de vérifier régulièrement les pièces intégrées comme : 

  • les freins : ils doivent être efficaces et réactifs, sans bruit ni vibration. Pour en être sûr, le mieux est de vérifier l’usure des plaquettes de frein, le niveau du liquide de frein, l’état des disques de frein et des durites. Il faut également vérifier le fonctionnement du frein de parking, si le véhicule en est équipé ;
  • les lumières : elles doivent être visibles et conformes, sans être éblouissantes. L’astuce dans ce cas est de vérifier l’état des ampoules, des feux, des clignotants, du phare et du feu stop ;
  • Les autres éléments de sécurité comme le klaxon, le rétroviseur, la béquille, le casque, les gants, le gilet réfléchissant, etc sont à vérifier pour ne pas faire de mauvaises expériences sur la route. 

En gros, entretenir son deux roues est indispensable pour en garantir la longévité, la performance, l’économie et la sécurité. Mais pour obtenir un bon résultat, il est important de respecter les préconisations du constructeur et d’effectuer les vérifications et les réparations nécessaires. En prime, il faudrait adopter une conduite responsable et respectueuse de l’environnement. 

Catégorie de l'article :