Camping-car en hiver : nos conseils pour voyager par temps froid

L'hiver approche, et vous envisagez de partir à la montagne à bord de votre camping-car ? Ou peut-être avez-vous l'intention de vous aventurer dans les pays nordiques, de rendre visite au Père Noël en Laponie, ou simplement de faire une halte d'une nuit à la source de la Seine, sur le plateau de Langres, l'un des endroits les plus froids de France ? Ces projets sont prometteurs. Cependant, vous vous demandez si votre camping-car de type profilé, capucine, fourgon ou intégral est prêt à affronter l'hiver, en particulier le gel. Vous vous inquiétez de ne pas avoir trop froid ? Cet article vous propose quelques conseils pour vous préparer.

Facilitez le drainage des eaux usées

Afin d'éviter tout risque de gel des eaux usées qui pourraient endommager vos tuyaux d'évacuation, il est important de permettre la circulation de vos eaux grises. Consultez https://www.weekandgo.com/ pour avoir plus de détails. Une méthode simple consiste à utiliser un filet. Placez un seau vide sous la sortie de votre vidange et ouvrez légèrement la vanne.

A lire également : Quels sont les avantages du système hybride dans la Lexus RX pour la réduction des émissions ?

Il est préférable que votre réservoir ne soit pas trop-plein. Au matin, vous pourriez trouver un bloc de glace contenant de l'eau usée dans votre récipient. Attendez qu'il fonde, puis éliminez proprement le contenu dans des installations sanitaires à proximité. Si cela n'est pas possible, vous pouvez toujours le réintégrer dans votre réservoir d'eaux usées par le biais de la douche ou de l'évier pour éviter toute pollution de l'environnement.

Stationnez en plein soleil

En été, vous cherchez l'ombre, mais en hiver, vous adoptez un comportement inverse. Recherchez la meilleure exposition au soleil et ouvrez tous vos rideaux occultant, y compris celui sur votre pare-brise. Cela présente les avantages qui suivent :

Cela peut vous intéresser : Crédit auto, LOA et LLD : quels sont leurs avantages et inconvénients ?

  • -  Économies sur le chauffage de l'habitacle et donc sur le gaz (ou le diesel).
  • -  Un fonctionnement optimal du panneau solaire pour recharger vos batteries.
  • -  Un risque moindre de gel de la tuyauterie extérieure.

Veillez à maintenir les batteries constamment chargées

L'autonomie électrique revêt une grande importance en hiver, surtout lorsqu'il fait très froid. En effet, les lumières restent allumées plus longtemps qu'en été, et la chaudière sollicite davantage la réserve électrique. Par conséquent, il est essentiel de recharger régulièrement vos batteries. Vous pouvez essayer une multitude d’options à votre disposition :

  • -  Faire confiance aux panneaux solaires, en ayant de préférence plusieurs batteries à décharge lente pour la cellule (d'au moins 200 Ah) ou une batterie au lithium (veillez à ce que votre installation électrique soit compatible avec ces dernières innovations).
  • -   Rouler tous les jours.
  • -   Éventuellement, posséder un groupe électrogène (veillez à choisir le plus silencieux possible, car personne ne souhaite entendre un moteur tourner toute la journée ou la nuit en montagne).
  • -   Se brancher sur une aire ou au caravaneige si possible.

Catégorie de l'article :
Copyright 2023. Tous droits réservés